Ciném'Arts du 8 au 10 mars 2019 / Muséum de Gap et Cinéma le Club

Début de l'événement : 08.03.2019
Fin de l'événement : 10.03.2019
Description détaillée :

PROGRAMMATION CINEM’ARTS 2019 / Cycle art et cinéma - 7ème édition / Peinture, musique, cinéma


Musée muséum départemental : entrée gratuite sur réservation - 04 92 51 01 58
Cinéma Le Club : tarif usuel - 04 92 51 07 14
Association des Spectateurs des Cinémas Le Club et le Centre – 06 32 89 61 46

Vendredi 8 mars - 20h00 > 21h30 / Musée muséum départemental (gratuit)


The short film of David Lynch de David Lynch - Durée : 62 min
Une collection de six courts-métrages construits à partir de créations plastiques et sonores.
Six men getting sick, 1967
The alphabet, 1968
The grandmother, 1970
The amputee, 1974
Lumière & Compagnie : premonitions
following an evil deed, 1995
Une fascinante plongée dans les premiers travaux d’un David Lynch plasticien, peintre, musicien, vidéaste et explorateur des formes.
Découvrir ses premiers courts-métrages est un moyen de mieux comprendre l’ensemble de son oeuvre picturale et filmique.
Chaque film est précédé d’une introduction commentée par David Lynch.

• Samedi 9 mars - 14h30 > 16h30 / Musée muséum départemental (gratuit)


L’écume des Jours de Michel Gondry - 2013 - Durée : 1h30 min
Colin, un jeune homme idéaliste, rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington.
Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon.
Autour d’eux leur appartement se dégrade et leur groupe d’amis se délite.
Projection suivie d’une conférence présentée par Christophe Gauthier sur la démarche artistique de Michel Gondry.
Après Charles Belmont en 1968, cette adaptation du roman de Boris Vian mêle arts plastiques, musique électronique, surréalisme graphique et musical.

• Samedi 9 mars - 20h30 > 22h30 / Cinéma Le Club (tarif en vigueur)


Trois couleurs - Bleu de Krzysztof Kieslowski / 1993 - Durée : 1h40 min
Après la mort de son mari Patrice, un grand compositeur, et de leur fille Anna, dans un accident de voiture, Julie commence une nouvelle vie. Olivier, l’assistant de Patrice, amoureux d’elle, tente de la sortir de son isolement en terminant le Concerto pour l’Europe, oeuvre laissée inachevée par le compositeur. Si le bleu est le motif remarquable du récit, la musique s’impose comme le leitmotiv du film. La partition musicale joue un rôle essentiel dans l’image et en enrichit le sens (www.sens critique)
Présentation-animation par Bernard Grégoire, membre de l’ASCCC

• Dimanche 10 mars - 14h30 > 16h30 / Musée muséum départemental (gratuit)


Le silence de l’ange / Paul Klee de Michaël Gaumnitz / 2005 - Durée : 2h
Comme Kandinsky et Delaunay, Klee révolutionne la notion classique de composition. Il fonde la peinture sur le mouvement et le rythme. Il pense la peinture à partir de sa pratique et de son point de vue de musicien. La peinture devient polyphonique et multidirectionnelle. Comment Paul Klee a pensé les liens entre musique et peinture ? En cherchant à traduire visuellement
la musique sans se contenter d’une synesthésie intuitive, Paul Klee a mis en place des instruments conceptuels rigoureux : damiers, quadrillages, figures en 3D.. (www.franceculture)
cinemartsdu8au10mars2019museumdegap_cinemart1.jpg